Les deux mondes évolutifs en l'être humain

Publié le 16 Novembre 2015

L'unité en soi côté masculin, côté féminin
L'unité en soi côté masculin, côté féminin
L'unité en soi côté masculin, côté féminin

L'unité en soi côté masculin, côté féminin

Les deux polarités de l'être humain

L'être humain est composé de deux parties actives mais malheureusement cette notion a été oubliée et cachée consciemment par des êtres mal intentionnés. Une partie de lui est son monde intérieur qui est oublié depuis des éternités et qui correspond au monde divin, à la conscience intérieure, l'âme. Le deuxième est le monde extérieur, le monde mental, l'intellect qui est le monde du savoir terrestre, de la surface des choses, le paraître, le monde de la manipulation de l'égo. Les deux sont complémentaires quand ils forment l'unité au soi, la conscience supérieure et qu'ils permettent de vivre le moment présent en toute connaissance de causes. Le privilège de l'évolution de l'être humain réside en l'esprit de l'âme, là où est développé son côté féminin, le monde intuitif et où est valorisé son côté masculin, le monde de la créativité consciente supérieure dans le monde divin, l'énergie. (La mission de notre âme sur terre)

Depuis des temps immémoriaux les Anciens, les grands Maîtres initiés ont apporté à travers la vibration énergique du verbe la connaissance supérieure, l'enseignement sacré, de Maître à élève, oralement. Pourquoi de Maître à élève par le verbe ? Le Maître savait que l'enseignement verbal ne s'arrête pas au mot, que l'énergie émise à travers le verbe apporte la connaissance à l'ouverture des consciences et du savoir supérieur des élèves. Dans toute prononciation verbale émanent des énergies vibratoires évolutrices pour apporter un savoir dimensionnel qui ouvre les portes de la conscience intérieure et supérieure de l'élève. L'élève était initié à cela, découvrir le savoir caché derrière les mots, derrière les choses, les événements, les situations... que la vie lui donnait. (L'abondance Universelle) 

C'était un enseignement d'initiation verbal qui durait très longtemps dans le temps pour obtenir l'ouverture de l'esprit supérieur avec son âme, sa partie divine, le monde supérieur. C'est un privilège qui m'a été donné par ma famille céleste, les Maîtres, les guides de lumière, les Anciens... de recevoir ce premier enseignement sacré qui continue à ce jour pour comprendre la subtilité du savoir qui se cache derrière toutes choses, les écrits, les rêves, les mots prononcés, les événements, les créations... que la vie met devant moi où me fait rencontrer. Ce savoir ancestral, cet enseignement je le retransmets comme il m'est demandé par mes guides à travers des stages d'initiations, comme cela se faisait autrefois, oralement et aussi par le monde de l'écriture à travers ce blog. C'est pour cela que la transmission du savoir se faisait de Maître à élève car l'énergie d'un verbe qu'émanait un Maître ou un guide enseignant apportait un savoir d'un autre niveau de conscience que seul le côté divin, l'âme pouvait saisir et comprendre. (Messages du blog)

Le monde de la matière

​En naissant sur notre planète Terre, nous décidons de partager une expérience matière, et de ce fait, de laisser place en nous à une partie  inconnue des mondes divins, le monde matière. C'est ce premier monde que l'on développe dès l'enfance, il correspond au côté mental, intellectuel pour comprendre les choses et pouvoir les exprimer autrement que vibratoirement. Ce monde-là est le monde de la matière qui correspond à la troisième dimension, le paraître, l'éphémère de cette dimension. En observant son développement, on voit que dans nos toutes premières années, de la naissance à l'entrée fatidique en groupe structuré scolaire, on apprend à s'exprimer par des mots et des comportements qui sont nés de la relation humaine, mais que nous sommes encore très empreints de notre essence divine. Les choses se font naturellements sans réfléchir, de manière intuitive, à l'instinct, car le tout jeune enfant n'est pas coupé de sa partie divine, de son âme. Cela hélas change lorsque l'on rentre dans l'école de l'enseignement terrestre. Dès que l'on rentre dans l'école matière, on perd toute cette notion intuitive que l'on possède à notre naissance car on nous impose un enseignement formaté, une de façon de vivre, de s'exprimer où on rentre dans un moule bien conçu où l'on est manipulé par la masse sociétaire qui nous coupe consciemment de nos racines ancestrales, la deuxième partie de soi, le monde divin, la vibration énergétique, le savoir caché. (La quintessence,notre lumière intérieure)

Le monde intérieur de la lumière

C'est le monde caché, le monde divin de la vibration énergétique que l'on a en nous et qui a été oublié depuis des millénaires par l'être humain. Ce monde intérieur a été démembré consciemment pour que l'être humain ne puisse pas le développer, l'exprimer car il ne serait alors plus manipulable par les religions, les sociétés, les sectes... Ce monde-là est le monde intérieur où l'âme est reliée aux consciences supérieures du monde du savoir où l'on retrouve sa propre identité céleste. Ce monde-là permet d'être soi-même entièrement uni à soi et donc de vivre consciemment les choses en unité avec le monde supérieur, les êtres de lumière. Ces deux mondes activés vont nous permettre de nous épanouir sur Terre pour évoluer en conscience, passer par certaines épreuves pour notre évolution terrestre pour développer notre esprit. Mais ce précepte d'évolution de l'âme, de l'esprit a été voilé au moment de notre incarnation sur Terre. C'est pour cela que des Maîtres, des guides de lumière sont là pour retransmettre ce savoir, ces connaissances sacrées de la vibration énergétique oubliées.  (L'école de la sagesse universelle)

Vivre son chemin de croix

L'être humain doit savoir se situer entre ces deux mondes en lui, le mental qui est le monde terrestre et le monde divin qui est l'âme, la partie divine, la conscience supérieure. Le monde mental qui est représenté par le monde matière nous impose une dictature mentale en accord avec la société qui depuis toujours favorise la compétition, l'avoir, la comparaison, la réflexion purement intellectuelle. Ce qui peut sembler utile dans certains cas mais finalement reste très superficiel car cela amène le monde de l'égo à se développer encore plus et à nous maintenir dans le monde du plexus solaire (les émotions, les peurs, les doutes, les craintes...). Ce monde est le monde du limité. Il incarne la partie horizontale de notre croix symbolique, il ne comprend les mots qu'en surface, simplement en s'arrêtant au verbe prononcé ou à l'écrit, il reste en surface des choses sans aller au-delà des paroles ou des apparences, il n'a pas de profondeur. Ce monde-là du limité est constitué d'immobilisme dans toute sa splendeur car il n'a pas de résonnance vibratoire puisqu'il est sans intenton divine. A ne faire que mentaliser, cela reste vide pour son évolution. On retrouve dans ce monde tous ceux qui réfutent et rejettent les manifestations divines, mais également, ceux qui aspirent au sacré mais ne le vivent qu'au travers d'expériences extérieures ou qui pour des raisons diverses n'arrivent pas à connecter sincèrement à leur coeur, leur âme. Il s'agit encore d'une prise de pouvoir de l'égo, l'égo spirituel. Cela se retrouve souvent pour des personnes qui parlent sacré mais restent en surface car ce n'est pas du vécu accepté en profondeur dans leur monde divin pour changer, se transformer, mettre en application sa partie divine, cela reste superficiel sans vie, c'est de l'immobilisme intellectuel. (Les connaissances intérieures, la manne céleste)

Le monde divin, lui, va chercher au-delà du verbe, au-delà des écrits, des apparences, des évenements... pour retrouver le savoir, les connaissances et l'enseignement sacrés derrière toutes choses. Il est la barre verticale de notre croix, celle qui relie le Ciel à la Terre. Quand on écoute un Maître, un guide parler, on ne s'arrête pas au verbe qu'il prononce, on va au-delà des mots dans l'énergie pour y trouver l'enseignement caché, le savoir qui nous correspond, qui nous aide à évoluer, à changer, à nous transformer, à rentrer dans d'autres consciences élevées du monde divin. Il en est de même pour les écrits, il ne faut pas s'arrêter à ce qu'on lit mais aller au-delà des écrits, lire entre les lignes, se laisser imprégner de l'énergie, du savoir.  (La connexion ultime avec sa partie divine)

Faire le tao

Vous l'aurez compris, l'être humain est constitué de deux mondes en lui, le monde du mental qui est sous la gouvernance de l'égo et qui reste dans le raisonnement, la surface des choses, le paraître... et le monde divin qui se laisse imprégner de l'énergie pour y retrouver l'enseignement sacré, le savoir caché derrière toutes choses. Ces deux mondes-là doivent être complémentaires. Lorsque nous sommes équilibrés, centrés dans notre coeur de lumière et que l'on travaille en conscience ils forment le tao. Le monde matière à tendance à laisser se développer l'égo qui, avide de pouvoir, fait tout pour dénigrer et occulter le monde caché du divin. Mais lorsque l'on s'éveille à sa destinée, on développe alors plus le côté divin qui est le moteur pour notre évolution d'esprit en conscience. On ne réfléchit plus, on agit, on écrit, on parle, on vit... on travaille en toute conscience et connaissance de causes avec son âme, le monde supérieur, on re-développe l'intuition intérieure du côté féminin en soi et on travaille avec le côté masculin, la créativité consciente. (Apprendre à l'Ecole Universelle Céleste)

Si vous voulez travailler en conscience, c'est-à-dire en esprit supérieur, développer votre partie divine en vous laissant guider par votre âme, le monde de l'énergie, laissez-vous immerger dans le monde vibratoire que peut émaner un écrit, un verbe prononcé, un événement, une situation... Mais n'oubliez pas que si vous restez dans le monde du mental, qui est le monde limité, vous n'aurez comme enseignement que des mots, des écrits, des situations, des événement... éphémères, volatiles sans réponses, vides car vous n'aurez pas travaillé avec le monde divin de l'énergie illimitée qui vous permet de trouver le savoir, l'enseignement sacré. Tout cela s'apprend par des méthodes et pratiques simples, très simples en acceptant de faire un travail de profondeur et retrouver son monde divin, son âme. Lorsque les deux mondes qui sont en nous sont mis en pratique à chaque instant ils nous ouvrent les portes de nos mémoires ancestrales, du monde abstrait, des mondes des consciences réalisées.  (L'abondance, notre équilibre intérieur)

Alain Jean

C'est en expérimentant la connaissance intérieure et en la vivant maintenant au moment présent que tu vas obtenir le savoir qui est l'état de conscience, de supra-conscience.

Découvrir votre carte d'identité céleste.

 

Stage toute l'année

pour apprendre à travailler  en conscience

avec son âme et ses guides de lumière

Méditation active

Taï chi des Vertus

Pose de ventouse énergétique

Découverte de vos 3 anges gardien de la kabbale

 

Si cet article vous a plu, vous pouvez le diffuser autour de vous,

auprès de vos amis pour que change

les mentalités, les pensées, les comportements...

Merci dans ce cas, de ne pas le modifier ni le tronquer

Rédigé par Alain Jean

Publié dans #L'homme dans sa globalité, #Mes prestations énergétiques

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article