La tradition ancestrale, glaner en saison

Publié le 31 Décembre 2013

Demander aux êtres de la nature de vous accompagner dans votre ballade.
Demander aux êtres de la nature de vous accompagner dans votre ballade.
Demander aux êtres de la nature de vous accompagner dans votre ballade.
Demander aux êtres de la nature de vous accompagner dans votre ballade.
Demander aux êtres de la nature de vous accompagner dans votre ballade.
Demander aux êtres de la nature de vous accompagner dans votre ballade.

Demander aux êtres de la nature de vous accompagner dans votre ballade.

Les traditions ancestrales,

avaient un sens bien déterminé, une origine, une orientation que les Anciens connaissaient et mettaient en pratique. Toute action avait un sens pour eux-même et tout leur environnement, qui tendait vers une évolution commune. (La connexion ultime avec sa partie divine, ) 

 L'automne est la saison de la récolte, c'est la période du ramassage des pommes, du raisin... ou autres fruits de saison. Les supermarchés nous ont fait oublier que chaque fruit a une saison, et que lorsque celle-ci est passée, le fruit n'est plus disponible. Nous mangeons des fruits sans saveurs pendant 12 mois au lieu de communier avec eux intensément au moment où la nature nous l'offre. Pourtant, aujourd'hui encore, nous pouvons retrouver cette joie de cueillir et savourer dans le même geste, à l'instant qui sera idéal pour le fruit, pour vous et pour la Terre. Il n'est pas nécessaire d'avoir un jardin, car de tout temps, le glanage a été admis.  

 Vous pouvez donc ramasser les fruits dans les vergers, en demandant au préalable au paysan s'il accepte que vous glaniez après sa récolte, comme cela se faisait avant, en tradition du respect des pauvres, dans l'idée que ce partage les aide à vivre.

 Cette tradition était juste, car elle permettait à celui qui en avait besoin de se nourrir sans voler le fruit du labeur de celui qui pensait posséder la terre. Ce n'était ni mendicité ni opportunisme. Le glanage permettait de faire une bonne action, car il évitait le gaspillage et la perte dans les champs, il permettait d'être dans l'échange avec des valeurs de partage, mais aussi celui qui glanait contribuait au bon état des cultures en évitant le pourrissement sur place des fruits non ramassés.

 Aujourd'hui, cet échange avec les paysans peut nous aider à relier les valeurs de la terre à notre quotidien qui en a tant perdu le sens. Nous pouvons redécouvrir la prestance de ce noble métier, le respect du travail accompli par ceux dont la mission est de nous nourrir. Comprendre leur activité et peut-être les aider eux aussi  à voir les choses sur un niveau  d'échange, de principe autre que l'argent. 

Ce glanage peut être fait en conscience. Pensez  à faire l'échange énergétique pendant que vous ramasser les fruits, envoyez beaucoup d'amour à la Nature, remerciez de cette abondance fructueuse tous les êtres qui s'y trouvent et aident à cette diversité qu'elle nous donne comme une mère nourricière. Faites cet échange énergétique si important par le coeur, entre la nature et vous, elle vous le rendra au centuple.

 Il est dommage que ce savoir-être se soit perdu. Les Anciens connaissaient ce principe d'échange en respectant la nature et les êtres qui s'y trouvaient. Ils travaillaient avec eux en conscience avec leur accord et leur aide en utilisant comme référence la régénération naturelle des éléments que la terre leur donnait, les cycles de la nature.

Aujoud'hui  à notre époque on utilise beaucoup de pestides pour maintes raisons, avoir du rendement et soi-disant l'abondance et la qualité, mais que mangeons-nous réellement dans nos assiettes ?

  Nous devons réagir, travailler en conscience avec les êtres invisibles de la Nature qui nous entourent et nous aident avec l'énergie, la vibration énergétique, partager l'amour que nous dégageons avec la prestance de notre Ame. Ce travail-là peut aider à retrouver nos racines ancestrales d'échanges avec les êtres de la Nature et Mère nature elle-même. Nous pouvons pour cela travailler avec les 4 éléments qui sont L'AIR, L'EAU, LE FEU, LA TERRE... Nous devons travailler en utilisant les énergies consciemment en  se plaçant au niveau du Coeur : en envoyant beaucoup d'amour avec le coeur dans tout ce que nous donnons et faisons  pour la Terre (pour tout ce que nous accomplissons tous les jours  à tout moment),  tout ne sera qu'abondance d'échange d'énergie, terrestre, la matière, le fruit, céleste l'énergie dans la création matière, l'accomplissement (Ne pas dissocier le sacré de la matière ). Cela est un échange d'un niveau bien supérieur en conscience (La relation avec nos guides  ) que le simple fait de ramasser un fruit, nous travaillons avec des êtres invisibles de la terre, avec les élémentaux, l'énergie de la nature... et nous apportons notre contribution à cette abondance terrestre d'échange à la vie de la Terre. (La connexion, retrouver ses connaissances antérieures... ) 

Glaner s'est perdu et oublié avec le temps mais notre conscience sait tout cela, que Mère nature pourvoit à notre bien-être en mettant à notre disposition des richesses terrestres comme des fruits, légumes et bien d'autres choses... pourquoi n'en profitons-nous pas et ne mettons-nous pas fin au gaspillage ?  Ce savoir-être ancestral pratiqué par les Anciens venait d'un équilibre naturel, l'entraide du coeur existait, la mentalité était autre que celle de maintenant. (La prière, la connexion intérieure

N'oublions pas nos coutumes ancestrales avaient un sens bien approprié et juste. Tout avez un but dans la vie  où ces traditions permettaient un partage pour que tous puissent avancer... une dignité pour "le pauvre" à s'assumer sans mendicité et en travaillant au contact de la terre, une ouverture de soi à l'échange "pour les riches" , le don était un dépassement de soi envers les autres et soi-même. Les Anciens suivaient les lois universelles, celles de la Nature où tout n'est qu'échange et vibration énergétique, et non celles de l'homme. Tout naît et disparait, c'est l'application de la régénération évolutive naturelle des choses. Nous vivons dans ce monde mais nous ne faisons pas partie de ce monde. Tout n'est que passage et évolution en ce monde de troisième dimension qui évolue en quatrième et cinquième dimension.(2012 la préparation au nouveau cycle ).

Alain Jean

C'est en expérimentant la connaissance intérieure et en la vivant maintenant au moment présent que tu vas obtenir le savoir qui est l'état de conscience, de supra-conscience.

Découvrir votre carte d'identité céleste.

 

Stage toute l'année

pour apprendre à travailler  en conscience

avec son âme et ses guides de lumière

Méditation active

Taï chi des Vertus

Pose de ventouse énergétique

Découverte de vos 3 anges gardien de la kabbale

 

Si cet article vous a plu, vous pouvez le diffuser autour de vous,

auprès de vos amis pour que change

les mentalités, les pensées, les comportements...

Merci dans ce cas, de ne pas le modifier ni le tronquer.

Rédigé par Alain

Publié dans #Tradition et Mémoire Ancestrale

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article